L'actualité immobilière de l'agence AIM
28 Nov

Votre maison de Rabastens se vendra-t-elle en 2017, année présidentielle ?

Les futures élections présidentielles de 2017 vont-elles avoir un impact sur la vente de votre maison à Rabastens ? C’est ce qu’a cherché à mettre en lumière le Crédit Foncier, organisme financier spécialisé dans le financement de l’immobilier en France, filiale du groupe bancaire BPCE. Il a ainsi analysé les transactions immobilières dans l’immobilier résidentiel ancien sur la période allant de 1971 à 2013 afin de mesurer les effets des 7 dernières élections présidentielles (1974, 1981, 1988, 1995, 2002, 2007 et 2012), de celle de Valéry Giscard d’Estaing à celle de François Hollande. Alors quels sont les résultats ?

À quasiment chaque élection présidentielle, les ventes baissent
Selon le Crédit Foncier, l’année électorale connait une chute de 3,8% des transactions dans l’ancien. En revanche, elle bénéficie d’une hausse de 4,6 % l’année précédant l’élection présidentielle. Et une reprise de 2,3% l’année suivante. Il n’y a qu’en 2002 qu’aucune baisse n’a été observée.

Sur cette base et sous toutes réserves propres à ce type d’extrapolation (il ne s’agit ici que des prévisions du Crédit Foncier), les transactions immobilières dans l’ancien devraient s’élever à 840 00 unités pour se replier à 810 000 en 2017. Comment expliquer cette tendance ? Les professionnels de l’immobilier le savent bien : avant chaque élection, les acheteurs sont attentistes, plutôt frileux ! Le Crédit Foncier en a d’ailleurs interrogé 400 d’entre eux. Et leur verdict est sans appel : 53 % estiment que l’élection à venir aura un impact négatif durant les mois précédents l’échéance. Espérons que les dispositifs d’aide à la pierre et le niveau des taux très bas maintiendront le volume de transactions l’année prochaine !

Vous voulez vendre votre maison à Rabastens ? Au vu de ces chiffres, vous l’avez compris : inutile d’attendre 2017 pour mettre votre projet à exécution.

C.V. / Bazikpress © aguiters

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée